Fév
19


Auteur : François

La madone de Notre Dame - Alexis Ragougneau

La victime, au visage et aux formes magnifiques, est retrouvée, morte, en plein cœur de Notre-Dame. Entièrement vêtue de blanc, sa parure lui confie un aspect immaculé, virginal. Mais sa tenue, par ailleurs provocante, a très certainement du susciter des désirs pas franchement catholique. Paris, quelques jours après les processions du 15 août. Une morte dans le monument français le plus visité. La police judiciaire mène l'enquête. Une jeune substitut du procureur, Claire Kauffmann, est rapidement nommée pour la superviser. La pression de l'église est forte, à la fois pour rouvrir rapidement le lieu sain, mais également pour ne pas faire trop de vague. Car dehors une meute de journalistes à l'affût du sensationnel est prête à se ruer sur l'événement.


Fév
05


Auteur : Patrice

Yeruldelgger - Ian Manook
Oulan-Bator vous connaissez ??, mais si, à droite en sortant de chez vous. On y découpe des chinois au cutter, des prostituées pendues dans des containers et des enfants enterrés en pleine steppe, avec leur tricycle.
Ceux qui ont trouvé le corps de cette enfant, confient son âme à Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen," elle t'appartient désormais". Les parents eux  sont introuvables. Cette affaire commence mal, dans son équipe deux femmes Oyun et Solongo respectivement chercheuse de bouts de chinois et recolleuse de bouts de chinois. L'enquête se retrouve dans les bas- fonds d' Oulan-Bator, où des nazillons qui se font appeler Adolf, ont une façon bien particulière de torturer leurs prisonniers.
Yeruldelgger pète un câble et la tension  entre Oulan-Bator et Pékin monte d'un cran, il est officiellement relevé de ses fonctions. Qu' a cela ne tienne et profitons-en pour continuer l'enquête.
Des chauffards coréens, un Gantulga indispensable, un Mickey vendu, un Billy providentiel, des paysages sauvages, des yourtes (natures), en veux- tu en voila, un grand-père Erdenbat, lui c'est un businessman. Il achète les terres riches de la sauvage Mongolie, pour peu que l'on connaisse sa géographie la Chine et la Russie n'ont qu'à tendre le bras pour se servir.
 
 
Yeruldelgger; Ian Manook; Albin Michel octobre 2013.

Jan
26


Auteur : François

L'homme qui a vu l'homme - Marin Ledun

Jokin Sasko, jeune Basque indépendantiste, est enlevé par cinq hommes sur une aire d'autoroute. Enfermé, séquestré, il est régulièrement battu et humilié par ses geôliers encagoulés. Il a froid. Il a peur. Sans cesse il est contraint à bouger, à faire des tractions. Il est bousculé, physiquement, moralement. Les tortionnaires lui posent des questions sur le mouvement indépendantiste, sur ses contacts, sa famille, ses amis. Ils enfilent un sac plastique sur sa tête. Jokin l'arrache. Ses agresseurs réitèrent... jusqu'à la bavure.

Marko Elizabe et Iban Urtiz, deux journalistes du quotidien basque Lurrama, sont chargés de couvrir l'événement. De ce binôme hétéroclite des étincelles vont rapidement jaillir. Marko, proche du milieu Basque, joue en solo et déniche facilement une piste sérieuse. Iban, Basque par son père, n'est qu'un erdaldun, littéralement celui qui parle une langue étrangère. Rapidement on lui fait comprendre qu'il doit choisir son camp. Si tu n'es pas avec nous, tu es contre nous. Face à l'intransigeance des deux camps, sa ténacité lui permet de tenir le coup.


Déc
08


Auteur : François

Terminus Belz - Emmanuel Grand

Ils sont quatre, enfouis au fin fond d'un camion, camouflés au cœur de la cargaison. Trois garçons, une fille, tous ukrainiens. Leur objectif : rejoindre l'Ouest. Leur détermination n'a d'égale que leur courage. Lors d'un arrêt, les mafieux qui les ont pris en charge agressent la jeune fille. Les garçons se révoltent. Dans la bagarre survient un drame. Markos et ses compagnons se retrouvent à fuir de plus belle. Sans papiers ils leur faut non seulement éviter les autorités, mais désormais échapper aux gangsters qui les poursuivent.

Dans la fuite ils se séparent. Markos se retrouve seul à Lorient. Épluchant un quotidien local, il trouve presque trop facilement un emploi de marin pêcheur. Sur l'île de Belz, face à Lorient. Belz est une petite île. Tout se sait. Difficile de passer inaperçu. Markos réalise rapidement qu'il a fait fausse route. Si ses poursuivants arrivent jusqu'ici, il sera fait comme un rat. D'autant plus que les locaux se rendent rapidement compte de la supercherie : de marin il a usurpé le titre, et n'en a même pas le pied. Voici un étranger qui vole le travail des insulaires. Il focalise sur lui les rancœurs et les haines de cette petite communauté. Heureusement il parvient également à s'attirer quelques sympathies. A commencer par Joël, son patron, avec lequel il embarque chaque jour, et pour lequel Markos s'efforce de s'arracher du lit à quatre heures du matin tous les jours. Il réussit aussi à gagner l'amitié du libraire, trop heureux de nouer des liens avec un Ukrainien cultivé. L'institutrice ne le laisse pas indifférent, et le jeu de la séduction lui apportera un atout supplémentaire. Ces alliés ne seront pas de trop pour faire face aux événements de ce microcosme, dont la face rationnelle n'est que la partie immergée de l'iceberg.


Nov
24


Auteur : François

Les damnés ne meurent jamais - Jim Nisbet

Herbert Trimble, seul dans son appartement, ne parvient pas à trouver le sommeil. C'est d'autant plus difficile, que les gémissements de plaisir perdurent, de l'autre côté de la cloison. Les ébats de ses voisins lui procurent une idée. Il se précipite sur sa machine à écrire et rédige la première phrase de ce qui pourrait devenir son premier roman : « J'ai toujours voulu écorché vif une femme ». Mais voilà, il n'ira pas plus loin dans l'écriture de son texte.

Lorsque le corps ensanglanté et meurtri de la femme est retrouvé, la police à tôt fait de découvrir chez son voisin la phrase unique laissé sur la feuille de papier. Martin Windrow, un privé, chargé de remettre des documents de divorce à Trimble, est parvenu, grâce à un copain policier, à pénétrer dans la chambre voisine. L'enquête commence. Elle mènera Windrow sur les sentiers du sex underground de San Francisco.

C'est le premier roman de Jim Nisbet (1981), auteur de polars originaux, qui font la part belle à l'horreur et à l'humour grinçant


Nov
18


Auteur : Patrice

Des noeuds d'acier - Sandrine Collette

Il y a ceux qui tournent le dos à la violence et c'est elle qui vous rattrape ; c'est l'affaire Théo Bérenger.
Dix neuf mois de prison, tout ça à cause de Lil et de Max. Max aujourd'hui en bave, bien fait pour sa gueule. Moi je m'éloigne le plus vite possible. Je commence la cavale avec Mme Mignon et ses salades, Mr Mignon et son calvados. La nature est sauvage et ceux qui y vivent depuis trop longtemps restent plus que dangereux. Dans la cave avec moi, Luc, ça fait huit ans qu'il sèche dans ce trou, l'enfer chaque heure, chaque minute.
Mieux valait la prison, on avait à boire, à manger. On nous parle "c'est bien le chien". Je me bas chaque jour contre les autres, contre moi, avec l'envie que cela s'arrête. Certains jours c'est le "chien" qui me remplace. Demain je meurs, aujourd'hui j'espère. Pour nettoyer les plaies, de l'huile bouillante, pour repas, des têtes de canards décapitées à la hache, une patate, quelques gorgées d'eau.
Théo pour survivre s'acharne dans le souvenir de Lil. Il faut s'accrocher au bonheur d'hier, quelques minutes, dix secondes avec les deux qui les enferment, Basile et Joshua, cinquante ans qu'ils ne sont pas sortis de leur ferme.
Je suis dans la cave depuis plusieurs mois, plus surement, l'espoir fout le camp, la tête se vide, je me jette contre le mur et puis un soir deux coups de fusil et la visite d'un chien aux yeux vairons.

Des nœuds d'acier; Sandrine Collette; Denoël.


Nov
07


Auteur : François

La guitare de Bo Diddley - Marc Villard

Marc Villard est-il un énième écrivain de polars focalisé sur la drogue, les putes et Barbès ? Certes ces thématiques maintes fois reprises font courir à l’auteur le risque de trébucher sur autant de lieux communs. Ici il n’en est rien. Marc ne décrit pas un quartier, ni ne raconte une histoire de paumés. Il vit, ou plutôt fait vivre au lecteur une histoire, en le transportant au cœur de cette atmosphère instable, fragile, violente et crédible parce qu’avant tout humaine et vivante.


Sep
26


Auteur : François

Les six jours du Condor - James Grady

Ronald Malcolm travaille au siège national de la Société américaine de littérature historique. Le bâtiment dans lequel il pénètre chaque matin, situé dans un quartier calme de Washington, abrite en réalité un vaste département de la CIA, dont l'objectif réside en la lecture et l'analyse de la littérature mondiale de romans d'espionnage.  Toutes les informations, les délires d'auteurs, les scénarios et inventions diverses y sont disséqués minutieusement, analysés, filtrés, synthétisés et archivés. Un jour Malcolm, alias le Condor, est désigné par son responsable pour effectuer une course en ville au moment du déjeuner. A son retour il trouve ses collègues sauvagement assassinés.

Effrayé, il quitte le bâtiment et se précipite dans une cabine téléphonique afin d'appeler le numéro d'urgence, que chaque division de la CIA possède. Cette ligne n'est à utiliser qu'en condition extrême et tout abus peut déboucher sur des sanctions. Condor est instantanément pris en main par Stephen Mitchell , agent hautement qualifié, qui  après avoir pris connaissance de la situation va se charger d'exfiltrer le Condor. Car a situation s'accélère pour Malcolm, les tueurs ayant réalisé qu'ils l'avaient « oublié ».


Sep
19


Auteur : François

Impurs - David Vann

Californie, 1985. Une famille sur trois générations. La richissime grand mère se morfond en maison de retraite. Suzie-Q, sa fille aînée, occupe la demeure familiale, seule avec son fils de 21 ans, Galen. Le jeune homme étouffe sous l'aile trop protectrice de sa mère, qui refuse de le voir partir à l'université, préférant le garder à proximité.  Pour tromper son oisiveté il se réfugie dans la méditation , et se plonge dans les lectures de Siddhartha,du Prophète, de Jonathan Livingstone. Les mornes journées sont rythmées par les visites quotidiennes à la maison de retraite, et par les apparitions fragmentées d'Helen, la sœur de Suzie-Q, et Jennifer sa fille. L'atmosphère familiale est chargée d'électricité latente. Les sujets explosifs ne manquent pas. Le grand-père frappait sa femme, et cela a marqué ses deux filles au fer rouge. Celles-ci ne cessent de se disputer, sur fond d'héritage mal distribué. Quant aux relations entre les cousins, chargées d'érotisme et de rapport de domination, elles vont progressivement se tendre, jusqu'à provoquer le déséquilibre familiale, entraînant chacun dans une spirale, qui révélera les facettes les plus noires de son âme.


Sep
13


Auteur : François

Et vous trouvez ça drôle ? - Donald Westlake

Qui a dit que la vie de cambrioleur était un long fleuve tranquille ? Ce n'est pas John Dortmunder en tout cas. Quand Eppick lui propose un casse impossible, il n'est pas en position de refuser. Eppick, ce vieux flic à la retraite, sent encore tellement le flic que, lorsqu'il pénètre dans la salle du O.J. Bar & Grill d'Amsterdam Avenue, sa seule présence a le dont de transformer les nombreux bavardages en une  multitude de monologues intérieurs. La proposition, non négociable, qu'il impose à Dortmunder, car il a les moyens de faire pression sur les degrés de libertés du voleur, consiste à dérober un jeu d'échecs. Ce jeu, constitué de pièces tout en or et pierres précieuses, se situe dans la chambre forte d'une banque impénétrable. 

Donald Westlake manie l'humour avec brio. La lecture de son histoire est plaisante. L'influence des grands maîtres tels que Dashiell Hammett est prégnante. Cependant cela ne fait pas tout. Que la chute soit prévisible, passe encore, cela résulte de sa stratégie d'écriture. Mais j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs et le cambriolage me semble improbable.


Fév
05


Auteur : Patrice

Les chiens de Belfast - Sam Millar
Des fourmis, des corbeaux, et un renard sont à table, pressez-vous le corps va bientôt être enterré.
Kane, le détective, est fauché. Sa secrétaire porte des tee-shorts qui en disent long, " I Don't Have A Dick, So I Make The Rules"; "j'ai pas de bite donc j'établis les règles." Les quelques billets  que le client Munday vient de lui donner vont ouvrir la boite de Pandore. Joseph a repéré la blonde au bout du bar, Suzy la mante religieuse, Andy lui ouvre les portes, visite les maisons pas besoin de clefs, même les caves cachent des secrets.
Et cette photo qui montre des flics, celui de gauche, est connu merde c'est qui déjà?
Kane accepte un paquet de pognon, ce qui vaut à accepter un paquet d'emmerdements. Suzy continue sa mission, la vengeance est un plat qui se mange froid. Que s'est-il passé dans la grande prison de Belfast, qui a trempé dans ces monstruosités, côté prison de femmes.
Et ces morceaux de corps humains retrouvés dans l'estomac de sanglier, deux mains gauches, ça dérape...
 
Kane hard-boiled ou non,?? Sa secrétaire comme maitresse, amateur de produit made in France, pas d'ordi mais l'antédiluvienne machine à écrire, incapacité à lire un texto, mais le caractère bien trempé, l'humour à portée de main. Le plus c'est bien sur le tube de pommade dans la poche, pour un roman qui parfois se perd un peu. La fin, elle est claire. Il faudra attendre le prochain pour savoir ce qui est I.F.
 
Les chiens de Belfast; Sam Millar; ED. du Seuil Janvier 2014

Fév
05


Auteur : Patrice

Placards - Christian Roux
Sept litres de sang ça fait pas tant que ça, ce sont les morceaux découpés du corps qui font tache dans l'évier de la cuisine, dans le placard des traces de vie, d'enfermement, une bouteille de lait, d'eau, des poils, un chien ??.
Samuel et Eustache les deux inspecteurs de service, Alors ??, une affaire genre Dalhia Noir, la voisine du troisième, elle a de l'avance elle a fait des photos et a récupéré un cahier, une écriture d'enfant. Chacun va lutter contre sa folie, le viol, l'alcool, la violence, l'aveuglement, même la poussière.
Alors les voisins, vous avez entendu qlq chose? Avec maman la seule chose que l'on partage, c'est les larmes. Pour le flic Samuel, ça se passe mal, il est amoureux de la mauvaise personne. Eustache, lui c'est son adolescence qui le martyrise, tous vont vouloir nager dans le ciel ou voler dans l'eau.
 
Chacun son passé, c'est lourd le passé, surtout le passé décomposé, ça empêche de respirer, tout l'engrenage, la machine va les broyer, il n'y a pas de négociations, ça passe et ça casse.
Portraits sans aucune concession, de gens normaux, la folie ordinaire celle du voisin, du collègue, des parents, ils cachent bien leurs jeux ceux là qui l'aurait cru.
 
Placards ; Christian Roux; Rivages noir octobre 2013.

Déc
19


Auteur : François

Dans la brume electrique - James Lee Burke

David Robicheaux n'aime pas arrêter les conducteurs en état d'ivresse. Outre les situations la plupart du temps pitoyables, cela le ramène à une partie de son histoire qu'il exècre. Mais lorsque ce conducteur s'avère être une star hollywoodienne en tournage, les affaires prennent une tournure autrement plus personnelle. En effet l'acteur révèle avoir aperçu le corps d'un homme de couleur, dans les marais d'Atchafalaya, Louisiane. Plus précisément un cadavre avec une peau toute sèche et des ossements à l'intérieur. Cette information heurte de plein fouet le policier, qui avait assisté de loin au meurtre d'un Noir trente cinq ans plus tôt. A l'époque personne n'avait pris fois à ses affirmations, les recherches n'avaient rien donné et aucune personne de couleur n'avait été portée disparue. Robicheau va se plonger dans une quête bien personnelle, malgré les réticences du shérif.


Déc
04


Auteur : François

Nous avons brûlé une Sainte - Jean-Bernard Pouy

L'ambassadeur de Grande Bretagne, lors d'une soirée de gala parisienne, est agressé, recevant, de la part d'un jeune homme, le contenu d'un verre de whisky à la figure. Puis il est insulté. A la suite de cela un homme est froidement abattu. Le même soir un groupe de punks venant de Leeds s'ébroue sur une scène de la banlieue nord parisienne. Une grenade défensive est balancée sur la scène. Hurlements, sang, épaisse fumée, désordre et épouvante en résultent. Ailleurs, au comptoir de British Airways d'Orly Ouest, un homme projette sur les hôtesses une poche emplie d'un liquide sanglant : dégoût, hurlement, écœurement.

Qui en veut aux intérêts anglais ? Quelle est cette bande de jeunes, au panache dangereux, qui sème le trouble et qui semble poursuivre les traces d'une sainte légendaire ? Surtout quels sont ses motivations ? Autant de questions que se posent des policiers désarmés, désemparés, et qui vont se plonger dans une enquête passionnante, où des bases solides en histoire de France vont se révéler indispensables. Un road movie chevaleresque et poétique.


Nov
18


Auteur : Patrice

The Main - Trevanian

La Main à Montréal, d'un côté, le français de l'autre l'anglais, ceux qui y passent , toute l'Europe et le reste du monde, sans exception, un chahut monumental, une météo épouvantable, en attendant une neige immaculée.
Pour LaPointe, 30 ans sur La Main, il est ici chez lui, le Boiteux clochard, un robineux, la petite Da Costa 14 ans, à 16 ans elle arpentera le trottoir, Théo est voleur de voitures et son père marchand de vin.
LaPointe joue aux cartes deux fois par semaine avec deux juifs et Martin un prêtre, le schnaps les aide à philosopher ; quelle différence entre le crime et le péché ?. Chacun a ses douleurs et ses souffrances.
LaPointe est seul dans la vie, il se rase le soir et invente sa vie d'hier. Il est exaspéré par la criminalité, et parfois dépasse les bornes, sa hiérarchie le couvrira une dernière fois. On lui colle Guttmann dans les pattes, Guttmann le jeune flic qui a appris "l'homme" en classe de sociologie. Tony lui est retrouvé dans une ruelle, à genoux, le ventre percé de coups de couteaux. Carotte, la tenancière de bar, n'a rien vu. La strip-teaseuse a les seins soumis à l'attraction terrestre et est occupée à bien d'autres choses. Marie-Louise qui boit et qui boite débarque, elle pourrait être sa fille.
L'école Sainte Catherine, et une de ses élèves qui se dissipe bien tard, elle travaille à l'américaine.
Moishe le philosophe, toujours les mêmes questions, jamais de réponses, le verre de schnaps ne règle rien.

The Main; Trevanian; Gallmeister.


Nov
17


Auteur : François

La maison des chagrins - Victor del Arbol

« Perdre un enfant, c’est comme si on vous amputait le corps d’une partie essentielle dont l’absence est aussi douloureuse que si vous l’aviez encore. Comme la douleur somatique que vous éprouvez aux terminaisons nécrotiques de votre genou. Je suis sure que vous voyez ce que je veux dire ». Gloria A. Tagger, violoniste de renom, a perdu son fils il y a quatre ans dans un tragique accident de voiture. Elle convoque Eduardo, une ex gloire de la peinture. Son vœu : qu’il capte sur une toile les traits indicibles du meurtrier de son fils, qu’il parvienne à traduire en image la caractéristique qui métamorphose un homme en tueur.

La vie d’Eduardo est un cauchemar. Il n’arrive pas à renaître de ses cendres. Psychanalyse, alcool et antidépresseurs n’y changent rien. Sorti de prison après avoir purgé une peine de 13 ans pour avoir supprimé l’assassin de sa fille et de sa femme, il accepte la proposition de Gloria. Unis dans une même douleur, ils voient ce défi comme un exutoire.


Oct
29


Auteur : François

Lorraine connection - Dominique Manotti

La principale activité de l'usine Daewoo de Pondange en Lorraine est la fabrication de tubes cathodiques. Un gros contrat passé avec Thomson Multimédia, et des subventions européennes, destinées à pérenniser les emplois locaux dans cet ancien bassin de la sidérurgie, ont conduit le groupe coréen à développer cette activité en 1995. Les conditions d'hygiène et de sécurité y sont déplorables. Sur une chaîne d'assemblage un arc électrique envoie à terre une ouvrière, Emilienne, enceinte de 6 mois. Elle gît inanimée. Aussitôt c'est la panique. Le samu est alerté. Le contremaître du secteur intervient. Rapidement il demande aux filles de reprendre le travail. Face à ce manque d'humanité, Rolande lui balance une jolie claque à la figure. Intervention du jeune DRH, arrogant, inexpérimenté. C'est le renvoi immédiat. En parallèle de cet incident, la fuite se propage au sein de l'usine : les primes négociées avec la direction ne seront pas versées. Il n'en faut pas plus pour mettre le feu aux poudres. La grève est instantanément votée. Les cadres bientôt pris en otage.


Sep
21


Auteur : François

sur les nerfs - larry fondation

Ces histoires courtes témoignent d’un Los Angeles des bas fonds. La misère sociale y côtoie violence et désespoir. Peu de place est accordée à l’avenir. L’urgence se contractant dans le quotidien, dans les besoins au jour le jour. Ce livre fait résonner l’écho glauque des prisons, les coups de feu. Les gangs s’affrontent, l’adolescence se dissout dans la drogue. L’espoir est vain. Malgré tout Larry Fondation révèle le reste d’humanité sous jacent et jamais très éloigné des personnages qui hantent ses récits.


Sep
16


Auteur : Patrice

Animaux solitaires - Bruce Holbert

Strawl fait la loi et la façon dont il règle les affaires, pourrait défrayer la chronique, un fusil, un poêlon en fonte ,comme juge de paix.
Trente ans plus tard, il remet le pied à l'étrier, les histoires d'honneur, les histoires de fesses se règlent à coups de flingues (1932), " je ne connais pas d'homme de cinquante ans digne de ce nom qui n'ait jamais tué quelqu'un."
La nature est éternelle et l'homme de passage, et "c'est un miracle que les oiseaux ne se perdent pas.".
Des indiens assassinés, des croyances venant du fond des temps. On fait la loi avec ce que l'on trouve, un taureau fera l'affaire, pour tenir une conversation un fusil en bon état et les liens se font immédiatement. Dans ce pays un seul prédateur, l'homme. Même les chiens inconnus viennent vous lécher les mains.
Nous sommes dans le pays où l'on répare les cadavres à coups de marteaux, même se saouler devient une corvée. Elijah, le fils adoptif de Strawl, est indien et fervent amateur de la Bible, il prédit et se trompe peu. Tous deux poursuivent Jacob Chin. Est-ce lui le prophète qui a assassiné de façon plus que sauvage les indiens?
Strawl lui aussi fait parti du clan des sauvages, " Aux Hollingworth, il leur arracha la plante des pieds, versa de l'essence sur leurs blessures et y mit le feu.."
Tout avoir, ce qui les caractérise, la surestimation du sens moral, et la sous estimation de la fourberie.
Personne ne veut finir comme le Christ ou faire dans son pantalon, ce n'est pas une fin digne de justiciers barbares.
 
Animaux solitaires; Bruce Holbert; Gallmeister.


Sep
11


Auteur : Stéphane

Confessions d'un fils modèle - Jake Lamar

Une autobiographie (car c’est sur la base de son histoire familiale, un père violent phallocrate qu’il apprend à connaitre au fil du livre) ; un roman (car Jake Lamar profite de ce texte pour peindre une Amérique des années 80).

Cette Amérique a du mal a intégrer ses afro-américains et l’absurdité du racisme ou l’homme ne développe pas les mêmes valeurs en fonction de sa couleur de peau.

Ce récit est un coup de pied dans les préjugés, qui peuvent paraitre lointain mais qui sont totalement d’actualité. Ils n’étaient pas égaux face à l’ascenseur social, nous ne sommes pas égaux aujourd’hui non plus.

C’est bourré d’émotion, de tendresse.

Ce roman est aussi un passionnant témoignage du fonctionnement de l’hebdomadaire « Time » à cette époque.


<<  1 2 [34 5  >>